DEUX CAFÉS ET L’ADDITION

Posté dans : Lausanno-lausannois | 0
Nouvelle interview expresse d'un Lausannois de coeur, d'origine, ou de passage, au détour d'un petit café.

La démarche est simple ! Aborder dans un bar ou un café une personne à l’air sympathique, que l’on soudoie en lui offrant un café pour qu’ensuite elle réponde à une petite série de questions sur notre belle ville. Cette semaine, c’est Thierry, 30 ans, qui se prête volontiers à l’exercice.

LBB : Quelle chanson Lausanne pourrait vous inspirer quand vous chantez sous la douche ?

Thierry : La complainte des filles de joie de George Brassens.

LBB : On dit de Paris qu’elle est la ville lumière, de Rome, la ville éternelle, New York, la ville qui ne dort jamais, que pourrait-on dire de Lausanne ?

Thierry : Lausanne, la ville qui ne dort jamais.

LBB : Si Lausanne était envahie par les extra-terrestres, ils iraient où pour s’éclater le soir?

Thierry : Ils iraient boire une Berlinoise à la Bavaria.

LBB : Si vous deviez vendre la ville, quel serait le slogan ?

Thierry : Citoyens, citoyennes, la ville est à vous.

LBB : L’emblème de Porrentruy est un cochon, Berne a son ours, Genève son aigle, quel animal sur le drapeau de Lausanne ?

Thierry : Un lion.

LBB : Qu’est-ce que vous adorez le plus à Lausanne ?

Thierry : Le Lac.

LBB : Qu’est-ce que vous détestez le plus à Lausanne ?

Thierry : La police.

Et pour ceux qui s’amusent à répondre dans leur tête à ces questions et qui aimeraient partager leurs réflexions avec nous, contactez-nous ici et devenez la prochaine star des Deux cafés et l’addition !

 

Répondre