Cyberlausanne

Cyberlausanne

Posté dans : Lausanno-lausannois 0
Une ville n'en serait pas une sans une plate-forme de cyberadministration performante et complète. Jugez plutôt.
Grace Hopper, pionnière de l'informatique, programmant la plate-forme de cyberadministration de la ville de Lausanne
Grace Hopper, pionnière de l’informatique, programmant la plate-forme de cyberadministration de la ville de Lausanne

La ville de Lausanne s’est dotée d’une plate-forme de cyberadministration fin 2009 selon ce préavis. Vous me demanderez peut-être : “C’est quoi la cyberadministration ?”

Eh bien c’est simple, ou du moins ça devrait : il s’agit de proposer certains services nécessitant une présence physique, à des guichets par exemple, sur un portail en ligne. On notera au passage l’usage du préfixe “cyber-“, délicieusement eighties, et souvent choisi par des gens un peu dépassés par ce dont ils parlent (e-administration aurait eu moins de charme, vous en conviendrez).
C’est donc supposé simplifier nos vies de citadins stressés qui n’ont pas le temps d’aller chercher ce fichu papier de l’Office des Poursuites pour trouver un appartement (sans déc’ : le Trabandan ?).

Que permet donc cette plate-forme de cyberadministration de la ville de Lausanne ?
Voici la liste exhaustive des possibilités :

cyberloz

 

Pour ce qui est du Mudac, il faut apparemment être abonné à la newsletter papier du musée pour y accéder. On peut ensuite modifier son abonnement à leur newsletter – électronique cette fois, faut pas pousser. On peut également venir sur ce portail pour modifier les inscriptions de ses enfants aux ateliers organisés par le Mudac. Chouette, mais c’est pas pour une majorité d’entre nous, non plus…

Sinon, on peut également modifier ses données liées aux Services Industriels, qui nous chauffent et nous électrisent, et voir notre consommation. Mais pour cette dernière, les chiffres qui me sont présentés me font soupçonner fortement qu’il s’agit des acomptes et non de la consommation réelle, mais ce n’est pas assez complet pour pouvoir le dire.
Et sinon, en créant un compte pour se connecter on voit apparaître des trucs utiles sur ce portail ? Bah non. Ah si, il y a ce lien où on peut donner son avis et dire à quel point cette plate-forme de cyberadministration est formidable, performante et complète. Et préciser quels services on voudrait y trouver…

Et donc, c’est quand qu’on aura un truc utile ? La muni’ a le nez sur le guidon apparemment, sur ce sujet :

 

[extrait d'une réponse de la Municipalité de Lausanne à une question fustigeant l'anglicisme mylausanne. La signature de Brélaz est authentique.]
[extrait d’une réponse de la Municipalité de Lausanne à une question fustigeant l’anglicisme mylausanne. La signature de D. Brélaz est authentique, comme le prouve le scan de travers du document]
Ainsi donc, Lausanne a devancé le Canton et il ne faudrait pas qu’on perde du temps à harmoniser les systèmes : priorité à l’efficacité de l’outil !

La question à trois sous : vous y verriez quoi d’utile sur cette plate-forme de cyberadministration ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.