La prostitution, ce gros bordel de la nuit

Posté dans : Société 10

L’été passé, le milieu de la nuit du canton de Vaud hurlait à la mort. Les loups avaient perdu leurs alléchantes brebis. Les filles des pays hors de l’UE ne pourraient en effet plus obtenir le fameux permis L, permettant de travailler durant huit mois dans différents cabarets du canton. Depuis, des dizaines de ces boîtes à fantasmes ont fermé leurs portes. Pendant que le Grand Conseil se penche sur l’octroi d’un permis de travail temporaire pour les prostituées, dans la rue, les clandestines se multiplieraient. 

Tous en ligne pour la manif!

Posté dans : Société 2

Et si le manifestant du XXIème siècle, c’était un type posé sur le canapé, l’ordinateur sur les genoux et les doigts qui cliquent plus vite que leur ombre ? Une signature contre la torture, un clic pour participer à la lutte contre le réchauffement climatique et un «join the group» contre les 4×4 sur nos routes. Pourquoi ? Ben…euh…parce que tous nos amis sur Facebook sont déjà dedans. Enfin, dans le groupe revendicatif. Pas dans les 4×4. Et puis, accessoirement, ces voitures, elles polluent. 

Métro sans conducteur: confiance, méfiance?

Posté dans : Société 2

C’est déjà connu par tout le monde: le M2, le nouveau métro lausannois, roulera sur un tracé de 6 kilomètres au travers de la ville, entre le bord du lac à Ouchy et Epalinges, et de façon entièrement automatique sur pneumatique. Une première en Suisse et un vrai défi pour ce métro sans conducteur. Les Transports Publics de la ville promettent une sécurité d’exploitation à toute épreuve et un confort maximal. Mais face à une machine où l’humain cessera d’être présent, qu’en est-il du ressenti des futurs voyageurs ?

Home sweet home, à chacun sa manière et sa galère

Posté dans : Société 3

   C’est toujours avec une grande motivation et rempli d’espoir que l’on commence à chercher un appart. Rapidement le désenchantement s’installe et l’acharnement fini par l’accompagner. C’est en tout cas mon sentiment, lorsque j’ai entrepris de rechercher mon logement.

De l’autre rive, ce petit eldorado helvétique.

Posté dans : Société 2

Devant les enseignes de la douane, la file s’allonge. Costard, attaché-case pour certains. Jeans baskets pour d’autres. Accoudés à un comptoir, deux hommes startent déjà l’apéro entourés de coucous miniatures et de portes-clés vaches de la boutique souvenir. Dans le haut-parleur, une voix annonce l’embarquement pour le bateau de 17h15 en direction d’Evian.

1 17 18 19 20