Ces trucs qui pointent

Posté dans : Politique 2

Depuis la votation de dimanche soir, la rédaction du LausanneBondyBlog a été assaillie. Coups de téléphone, e-mails, courriers, les réactions pleuvent suite à l’interdiction des minarets. Beaucoup d’habitants sont inquiets du sort qui va être réservé à leur quartier. Voici une compilation des questions qui nous ont été posées.

Minarets : Vu de Bondy, les Suisses ont joué avec le feu

Ce n’est pas la première fois que la Suisse légifère sur des questions religieuses, mais c’est la première fois que son peuple adopte un article constitutionnel de nature xénophobe, dirigé contre une population plus ou moins définie : les musulmans. Pourquoi xénophobe ? Parmi les 400 000 musulmans vivant en Suisse, certains ont la nationalité helvétique, mais dans l’esprit des citoyens de ce pays, le fait islamique est associé à des provenances étrangères. Jamais, dans les années 70, époque « riche » en référendums proposant de diminuer la population étrangère présente sur le territoire de la Confédération, les électeurs n’avaient dit « oui » : sursaut moral au dernier moment ou intérêt économique bien compris.

La peur qui gagne

Posté dans : Politique 2

C’est “oui”. Contre toute attente, les Suisses ont massivement plébiscité (57,1%) l’initiative anti-minarets de l’UDC. Une véritable claque, dont la douleur est atténuée par le vote Vaudois (53% contre), Genevois (59,7%), Neuchâtelois et Bâlois – seuls cantons suisses à avoir rejeté l’initiative. Dès 12h30, le fil twitter du LBB a explosé. Ci-dessous, quelques réactions régulièrement actualisées. Décidemment, il y a des jours où il fait bon être Romand.

CEVA, le train transfrontalier

Posté dans : Politique 0

Demain, toute la Confédération sera amenée à se prononcer sur des sujets sensibles : l’exportation du matériel de guerre et, surtout, l’initiative anti-minarets de l’UDC. Cette dernière a fait couler beaucoup d’encre, comme à chaque fois qu’il est question de religion et d’intégration de populations étrangères. Le Lausanne Bondy Blog a d’ailleurs consacré une semaine spéciale à ce thème, avec des articles donnant la parole au public et posant la question de l’identité suisse. Mais, dans l’ombre des minarets, une autre votation importante, cantonale celle-là, se profile chez nos voisins genevois. Elle porte sur l’obtention d’un financement supplémentaire pour réaliser le CEVA, un projet de liaison ferroviaire de 16 km entre le centre de Genève et la ville française d’Annemasse.

L’intégration des musulmans passe-t-elle par les minarets?

Posté dans : Politique 10

Interdire les minarets, est-ce vraiment la solution à “l’intégration” des musulmans de Suisse ? Un pas vers l’égalité homme-femme? L’UDC aurait-elle raison? Le discours autour de l’initiative fédérale reprend un schéma classique couramment utilisé par une partie de la droite conservatrice : une incitation à la haine raciale visant à l’exclusion. À l’approche du 29 novembre, aux musulmans d’en faire les frais. C’est un fait, mais dans un contexte où l’islamophobie est généralisée, le tableau n’est cependant pas si noir ; nous sommes loin de fermer le chapitre de l’Islam en Suisse. Voyez plutôt.

Réseau Halal et minaret digital

Posté dans : Politique 2

“Vous êtes un vrai journaliste? Parce que dernièrement, des jeunes sont venus et se sont fait passer pour des journalistes.”L’accueil est méfiant lors de mon arrivée dans l’épicerie Halal “Walima Food and Juices” à quelque pas de la gare. Le responsable des lieux m’invite à une table et m’offre un café expresso. Le local comprend des étagères remplis d’aliments divers, un bar, un comptoir pour les sandwiches et plats cuisinés et un autre pour la viande Halal. Cette dernière est d’ailleurs bien moins chère qu’en grande surface. L’épicier ne comprend pas les tarifs des autres boucheries. “Peut-être qu’ils prennent une plus grosse marge ou qu’ils ont beaucoup de charges”, hésite-t-il.

Bircher Muslim

Posté dans : Politique 4

Se faire exploser au nom d’Allah aura finalement desservi l’image de l’Islam. Les attentats aux Etats-Unis, Londres, Madrid ou encore Bombay ont donné une vision figée et opaque de cette religion et l’occasion parfaite pour toutes sortes d’islamophobies d’apparaître au grand jour. L’an dernier, divers mouvements nationaux et identitaires créent l’organisation européenne : « les villes contre l’islamisation », sans grands remous médiatiques. La Suisse ne fait pas exception, la prochaine votation montre clairement une méfiance envers la religion de Mahomet.

Qu’est-ce qu’être Suisse ?

Posté dans : Politique 0

« La Suisse n’existe pas. » C’est un artiste français, Ben Vautier, qui l’a écrit. On pourrait donc rapidement écarter la proposition. Surtout que Kadhafi se l’est appropriée, l’humour et la finesse en moins. Le problème, c’est que « La Suisse n’existe pas » était aussi le frontispice du pavillon suisse de l’exposition universelle de Séville en 1992. Que la phrase lapidaire ait alors été utilisée avec un brin de provocation ne fait pas de doute, mais elle révèle néanmoins le rapport compliqué de la Suisse à son identité.

Cet asile qui rend fou

Posté dans : Politique 0

Le 30 octobre, le collectif Droit de rester pour tous et toutes donnait une conférence de presse à Lausanne. Elle visait à faire connaître et à dénoncer plusieurs cas de requérants du canton de Vaud qui, ces derniers mois, ont été enfermés à la prison de Frambois (GE) en vue de leur expulsion. Menottés pieds et mains, transbahutés dans des fourgons cellulaires, avec pour toutes affaires ce qu’ils avaient sur eux au moment de l’arrestation, c’est ainsi qu’ils se retrouvent en cellule, entourés de matons. Un emprisonnement qui peut durer jusqu’à 18 mois consécutifs. Puis, le jour du départ forcé arrive. Il reste douloureux, non seulement parce qu’il survient – dans bien des cas – quand le migrant aurait pu aspirer à une régularisation, mais aussi parce qu’il brise des liens familiaux. Le LBB a voulu vous relater ici, trois cas parmi d’autres…

One-woman-show à l’Unil

Posté dans : Politique 3

Aucun talon aiguille d’étudiantes HEC en colère n’a volé dans l’Auditoire 1031 du bâtiment Anthropole. La conseillère Fédérale au Département des Affaires Etrangères a été accueillie dignement, le lundi 26 octobre 2009, pour une conférence organisée par le Comité des étudiants HEC et l’association des gradués HEC. C’est une Micheline Calmy-Rey en forme que l’on a retrouvée pour l’occasion, de quoi ravir son public qui lui a même réservé une standing ovation finale, digne d’un spectacle à l’Olympia.

De la publicité verte? Lausanne craint pour ses salissures

Posté dans : Politique 4

Un premier article pour le Lausanne Bondy Blog. Quel sujet choisir ? Plus précisément, en quoi Lausanne, ville où je vis depuis plus de dix ans, peut-elle m’inspirer un premier article ? L’interdiction des affiches UDC ? Déjà bien étayé. Non, Lausanne se démarque par bien d’autres caractéristiques. Une ville verte, peut-être ? Oui, une des premières villes romandes, voire de Suisse, à compter de nombreux élus verts parmi ses dirigeants. Point de départ. Surtout si l’on considère que cette ville, au service du développement durable et des idées novatrices en la matière, vient de refuser à deux jeunes entrepreneurs d’utiliser ses rues pour de la publicité… verte, justement !

Ondes de chocs à Pully : 2ème épisode

Posté dans : Politique 0

En avril dernier, le LBB a publié un article (lire Ondes de choc à Pully) sur une première pétition lancée contre un projet de pose d’antennes UMTS pour le compte de Swisscom et Sunrise. Face à l’opposition de quelques 900 riverains, le projet initialment prévu pour avril 2009 a été mis en « standby ». Entre temps, plusieurs enseignants des écoles de Pully ont lancé leur propre pétition destinée aux élus pulliérans, et celle-ci a récolté 160 signatures. Elle demande un moratoire sur la pose de nouvelles installations d’antennes dans la commune, et sera traitée par le conseil communal de Pully lors de leur séance de ce mercredi soir. Suite de l’affaire avec Monsieur Jacques Grand, riverain et membre d’un des groupes d’opposants. 

Tout est question de « Métamorphose »

Posté dans : Politique 2

Système helvétique oblige, le vote dominical est presque devenu une habitude. Et en ce dimanche ensoleillé, on n’y coupera pas. Encore moins les Lausannois. Au menu du jour, entre autre TVA, assurance invalidité et police unique, il y a « Métamorphose ». Ca ne vous dit rien ? Et pourtant, c’est le grand projet urbanistique défendu bec et ongle par la Municipalité aux conséquences…conséquentes. Voilà le topo : au nord, le plateau de la Blécherette, haut lieu du sport lausannois, quartier populaire aux loyers modérés. Au sud, les rives du lac, paradis estival et dominical. Avec « Métamorphose », vous prenez le tout, vous shakez et vous obtenez : au nord, un nouveau complexe sportif, l’implantation d’un écoquartier, la construction d’un tram et la destruction du stade olympique qui migrerait au sud. Bref, un changement pour le moins métamorphosant. Et ce n’est pas les habitants de la Blécherette qui vous diront le contraire

1 3 4 5 6 7 8