La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel

Posté dans : Lausanno-lausannois 0

Depuis que nous savons que fumer tue, que le cholestérol n’est pas notre ami et qu’il faut boire avec modération tout en mangeant 5 fruits et légumes par jour, le burger est devenu l’incarnation du mal. Le sommet de la malbouffe industrielle avec sa dictature de graisses saturées soutenue par l’écrasante présence d’une grande chaine de restauration rapide américaine. Heureusement il existe encore de vrais amoureux du sandwich de viande hachée, des petits artisans si chers au cœur de Jean-Pierre Pernaut. Lausanne en possède un très bel exemple.

Rolex Wasting Center?

Posté dans : Lausanno-lausannois 1

moncarrésolaire est une démarche innovante, nous dit-on. Lancé il y a tout juste une semaine, le projet de Parc Solaire Romande Energie – EPFL permet à tout un chacun de louer une surface de production pour un coût de 6.50 frs par mois et par m2. Ainsi, une partie ou l’entier de sa consommation électrique peut-être couverte avec de l’énergie écologique. Si l’envie vous vient, par contre, de louer une parcelle solaire sur le Learning Center, ça se corse un peu. Il n’y en aura pas. Ses espaces vides et sa géométrie en font une sorte d’antithèse au développement du photovoltaïque.

Teens or not Teens ? Le Romandie tranche

Posté dans : Lausanno-lausannois 1

A quelques semaines de la rentrée clubbing, il y a des sujets sur lesquels il est intéressant de se pencher. Des sujets qui ont alimenté les discussions de comptoir la saison passée et c’est toujours la même question : Quid des centaines d’adolescents de moins de 18 ans qui ont élu récemment domicile au Romandie ? Après une longue réflexion estivale, le comité du club lausannois a finalement tranché. Dès septembre, il bannit l’entrée des soirées disco aux baby rockeurs. Les concerts, eux, restent ouverts. Motif ? « Il fallait trouver un juste milieu entre cette très jeune nouvelle clientèle et les habitués plus âgés », souligne Julien Gross, responsable de la communication du Romandie. Soulagement des plus de 30 ans ou déception chez les moins de 18 ans, désormais cantonnés au binge drinking sous les arches du Grand Pont ?

Machine absurde

Posté dans : Lausanno-lausannois 4

Oyez Oyez ! La ville Olympique a enfin sa motocrotte, ou caninette ! À la différence de celle imaginée par Jacques Chirac, à l’époque maire de Paris, point de moto pour Lausanne mais un truc à trompe électrique.

Une petite entreprise qui ne connaît pas la crise

Posté dans : Lausanno-lausannois 2

Quand le badaud s’égare à l’avenue André Schnetzler, entre Ruchonnet et Montbenon, rien ne lui indique l’activité intense qui a lieu au numéro 1. Une petite maison sans prétention, quelques vélos discrètement garés sur le côté, tout est normal. Et pourtant : derrière ces murs s’organise toute l’activité de Vélocité, l’entreprise de coursiers à vélo lausannois. Avec leur équipement bordeau et blanc, leur vélo à benne et leur casque, les livreurs sont facilement repérables dans le trafic lausannois. Depuis 1999, Vélocité s’est fait progressivement un nom dans la région. Aujourd’hui, c’est une entreprise qui emploie 30 coursiers différents, dont 7 roulent par jour. Mathieu Voisard, responsable marketing et communication, nous en ouvre les coulisses : « Nous avons beaucoup d’étudiants, qui roulent deux à quatre demi-journées par semaine. »

Le Pixel humain en voie d’apparition

Posté dans : Lausanno-lausannois 1

Une nouvelle espèce est née: le Pixel humain. Les plus saugrenus d’entre vous diront qu’il n’y a rien de novateur à cela puisque vu du ciel: nous sommes tous des pixels ! C’est pas faux. Mais pour toucher à l’essence même de l’élément, il faut se faire capturer… Et c’est le défi que s’est lancé l’artiste Guillaume Reymond : confiner près de 1200 Pixels humains dans un spot promotionnel pour Couleur3. Mission accomplie samedi dernier à Lausanne, sur l’Esplanade de Montbenon. Vous retrouverez prochainement LA vidéo qui va buzzer sur le site de l’artiste, et sur celui de Couleur3. En attendant, regardez la nôtre ! 

Promenades élévatrices

Posté dans : Lausanno-lausannois 0

Avec la belle saison qui approche, je vous propose de quoi favoriser la rencontre d’un amoureux transi ou un rendez-vous  d’affaire sans être trahi par un teint cramoisi ou un parfum inapproprié: les ascenceurs. 

Si la barbe donnait la science, les chèvres seraient toutes docteurs…

Posté dans : Lausanno-lausannois 2

A la puberté, en plus d’une mue incontrôlable et d’une excitabilité telle que la vue d’un mannequin en plastique dans une vitrine de vêtements est source d’émotions, le jeune homme découvre fièrement que sa lèvre supérieure et son menton se couvrent d’une fine pilosité. Pour peu que Dame nature soit généreuse et que le jeune homme se soigne l’acné, cette expression de la virilité va rapidement amener avec elle une nouvelle corvée : l’entretien de la barbe.

Lausanne : Terre de Rugby

Posté dans : Lausanno-lausannois 3

 Qui sait qu’il existe trois divisions nationales en rugby, et que dans chacune de celles-ci une équipe lausannoise est représentée ? Le Lausanne Université Club anime la ligue C, l’Albaladejo Rugby lutte en Ligue B et le Stade Lausanne Rugby Club se mesure aux meilleures formations de ligue A. Rien que ça ! Cette dernière équipe est d’ailleurs actuellement au sommet de la hiérarchie helvétique puisqu’elle devance de trois points l’équipe la plus titrée de Suisse, le Hermance Rugby Club. Chose étonnante quand on sait qu’il y a moins de deux ans, ils étaient encore en ligue B. Dès leur première saison en élite ils finissaient quatrième et empochaient la Coupe de Suisse. La progression est fulgurante et mérite qu’on s’y attarde.

La montre du Poly

Posté dans : Lausanno-lausannois 0

Depuis quelques temps, il se passe des choses étranges du côté du géant rouge d’Écublens. Le Poly, pour le nommer, abrite toujours quelque agitation : découverte d’un chercheur par ci, évènement par là, il y a régulièrement un petit fait médiatique pour rappeler aux Lausannois qu’une fourmilière scientifique s’active dans l’Ouest.

Grippe Aïe

Posté dans : Lausanno-lausannois 0

Elle triple, elle avance, elle se propage, elle nous bassine et on l’attend toujours. Depuis des mois, on ne peut échapper aux grands discours sur cette grippe pas comme les autres, au parfum de fin du monde à en faire pâlir tous les mayas. Arriverons-nous jusqu’en 2012 ?? Certains spécialistes nous disent de ne pas la prendre à la légère. D’autres dénoncent le complot des industries pharmaceutiques, et l’hystérie sanitaire ambiante. Il y a deux jours à peine, Rue 89 se demandait où était passée la fameuse pandémie, sachant que la grippe “porcine” H1N1 avait été moins mortelle que la grippe saisonnière habituelle. « Pas de quoi fouetter un cochon! » poursuit cet article. Alors quoi qu’il arrive, vaut mieux en rire qu’en pleurer comme on dit. C’est du moins le parti pris par une association lausannoise, toujours prête à propager la bonne humeur.

Le triste sort de la diaspora lausannoise

Posté dans : Lausanno-lausannois 1

Il y a quelques semaines, certains ont dit ou écrit, ou peut-être affiché que les frontaliers n’étaient que racailles et voleurs d’emplois de nos voisins les Genevois. Ah les vilains ! Rapaces, corbeaux noirs, ils ont dit. N’en déplaise au MCG, mais la menace ne viendrait-elle pas tout simplement du Lausannois ? Il n’est pas si lointain le temps où je faisais mon premier trajet. Tel un pauvre agneau jeté dans la gueule du loup. Je me vois encore sur ce quai bondé, le cœur fébrile, les mains tremblantes, désarmé pour penduler. Mais il m’en aura fallu peu pour comprendre qui étaient mes compagnons de voyages quotidiens. Les mêmes visages, le même wagon, la même place. Pas un bonjour, ni un sourire, pas même un regard, mes acolytes de trains pourtant si familiers ne sont pas là pour fraterniser. Alors autant les observer en toute objectivité . Petit tour descriptif et non exhaustif

1 22 23 24 25 26 27 28