La littérature romande, ça vous inspire ? – « Silencieuse(s) », une BD sur le harcèlement de rue

Posté dans : Culture, Société 0

Résumé Silencieuse(s) c’est l’histoire d’Agathe, Julie, Mahé, Zoé, Anaïs, Sarah, Lana et Solène, huit femmes âgées de 16 à 35 ans, venant de différents horizons. Amies, voisines ou inconnues. Toutes partagent pourtant un point commun, toutes sont victimes à un moment donné d’un acte de harcèlement de rue. Insultes, attouchements, interpellations déplacées, poursuites, etc., chacune d’entre elle vit une de ces situations et va réagir à sa façon.  Ce qui se détache de cette lecture Cette bande dessinée nous fait … Lire la suite

Festival de la Cité : un retour aux sources au goût de rhum-coca

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 0

Aah l’été ! Après les journées interminables passées à la bibliothèque et dans les cafés à réviser, après avoir inscrit mon nom, prénom et numéro de matricule sur un nombre incalculable de feuilles d’examens, voici enfin venu le temps de glandouiller très sérieusement jusqu’à la mi-septembre… Deux mois et demi entiers durant lesquels toute la population étudiante lausannoise se consacre entièrement à la reconstruction d’une vie sociale digne de ce nom (celle-là même qui fut si durement mise à mal durant … Lire la suite

Un regard sur Lausanne : L’AMMRD

En matière de patrimoine, Lausanne a de quoi suer fierté et hurler impertinence : le Holy Cow, c’est nous et pas les Zurichois ! Henri Dès, c’est nous aussi et pas les Genevois ! Georges Simenon, c’est chez nous qu’il a eu la dignité de venir mourir en silence et pas chez les Fribourgeois ! Lausanne ne manque pas de quoi entretenir son orgueil patrimonial, nécrologique et culturel. Lausanne, c’est un peu un petit Portlandia version Vaud. Pourtant, la ville pourrait facilement jalouser le … Lire la suite

La littérature romande, ça vous inspire ? – « Mimosa »

Posté dans : Culture, Rien à voir 0

Par curiosité et soif de connaissances, j’ai continué mes recherches sur la littérature romande. Il y a peu, je suis tombée sur un livre qui a attiré mon attention : Mimosa. Sa couverture, contrairement à la majorité des livres suisses, m’a bien plu, je suis donc passée à l’étape suivante, le quatrième de couverture qui m’annonçait une histoire assez intrigante. Sans plus d’hésitation j’ai commencé ma lecture…   Résumé Découvrez Santa Anna à une époque où le XXIe siècle n’est … Lire la suite

Lausanne danse Béjart depuis 30 ans, et vous ?

Posté dans : Culture 0

Comme beaucoup de petites filles, j’ai commencé la danse classique à l’âge de 4 ans, en 1987, soit l’année où Maurice Béjart arriva à Lausanne avec sa compagnie. A un âge où l’on rêve plutôt de devenir petit rat à l’Opéra de Paris, la découverte du Béjart Ballet Lausanne, dit le BBL (n’y voyez aucune anagramme avec le LBB) vous ouvre une nouvelle perception de la danse, ce dont Lausanne profita simultanément. La réputation de Béjart certes le précédant, ce n’était pas couru … Lire la suite

Marc Hollogne débarque au 2.21 avec son Cinéma-Théâtre

Posté dans : Culture 0

Difficile de qualifier Marc Hollogne. Il est auteur, (puisqu’il écrit ses propres pièces) réalisateur (puisqu’il réalise le film qui sera ensuite projeté sur un écran posé à même le sol, à côté des comédiens sur scène), metteur en scène du spectacle qui se joue sur scène et enfin acteur et comédien, puisqu’il incarne son personnage Marciel, sur scène comme à l’écran. S’il est inclassable, le Belge n’en reste pas moins un artiste au parcours impressionnant : une quarantaine de spectacles … Lire la suite

Inso Mundo présente ses Têtes noires : « C’est plus simple de passer du grand au petit » et autres conseils

Inspiration Cela fait dix ans qu’Inso Mundo, autodidacte, fait du graffiti, « d’une manière plus intense depuis un peu plus de 5 ans ». En effet, des voyages en Amérique du Sud ont en quelque sorte renouvelé son intérêt pour la discipline artistique avant qu’elle ne s’étiole, notamment parce que le graff est « beaucoup plus figuratif et politique » et que la pratique « est plus facile » parce que de nombreux proprios de murs les laissent à disposition des artistes après discussion. Le … Lire la suite

Fête du Slip 2017 : Franckie Vega et Amaury Grisel, un couple attaché et attachant

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 0

Je débarque, vous débarquez. On ne se connait pas du tout. Mais qui êtes-vous? Cette première question fait sourire et c’est Franckie qui prend le lead. Performeuse, modèle (on y reviendra) et directrice artistique. Elle fait du shibari depuis deux ans et demi en France. Elle a participé à plusieurs shootings photo et fait aussi régulièrement des shows. A ses côtés, son mari Amaury. Lui est photographe, réalisateur et témoin. Sur ce dernier point, je l’interroge du regard. Il m’explique … Lire la suite

Fête du Slip 2017 : Comment je me suis retrouvée nue dans un studio photo

Tandis que Mathilde, Sitara et Alex prenaient des contacts, moi je n’avais pas encore réalisé que cette histoire d’accréditation pour la Fête du Slip était sérieuse. Du coup vendredi, je me retrouve à décortiquer le programme du festival aidée par l’article de Mathilde. Notre petite équipe s’organise à coup de WhatsApp ; qui fait quoi et va où à quelle heure ? En parallèle, je discute avec une amie sur Messenger, elle me dit qu’elle est intéressée par le projet U-Naked à … Lire la suite

Fête du Slip 2017 : Le cinéma pornographique interroge jusque sur les bancs des Universités

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 0

Charles-Antoine Courcoux participe pour la première fois activement à la Fête du Slip. Mais cela fait déjà trois ans qu’il fréquente la manifestation en tant que festivalier. Il a découvert l’événement via des affiches placardées à l’Université de Lausanne. En 2014, il était allé notamment voir un film documentaire qui réunissait plusieurs féministes américaines dont des théoriciennes du cinéma qu’il connaissait de par son métier. Il a aussi rencontré Viviane Morey, co-directrice du festival, il y a quelques années, et … Lire la suite

Fête du Slip 2017 : Le programme décortiqué

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 0

Le festival des sexualités est multidisciplinaire, une approche par catégorie d’événements s’est donc tout naturellement imposée. A noter que, dans un processus de démocratisation, les événements sont maintenant accompagnés de piments, à la mode des restaurants à la cuisine épicées qui souhaitent rassurer leur clientèle aux papilles sensibles. Le système se rapporte dans le cas de la Fête du Slip à la teneur en contenus sexuellement explicites. Compétition de films porno La Fête du Slip n’est pas un festival de … Lire la suite

Concrete Jane : du rock sans détour venu de pas très loin

Julien a d’abord été batteur. Un instrument qui confine souvent à un rôle un peu en retrait, ne serait-ce que d’un point de vue logistique. Pourtant, à travers de son implication dans plusieurs projets – groupes ou duos – le musicien a garni les cordes à son arc. Fort(e) de son expérience et d’envies inachevées, Concrete Jane est arrivé(e) dans la douceur. C’est dans une pièce insonorisée de l’Abri que Julien a pu installer son studio et travailler plusieurs mois sur l’enregistrement … Lire la suite

Le Panier Culturel ou quand les citrouilles se transforment en œuvres d’art

Posté dans : Culture, Société 0

Tout le monde a déjà entendu parler, de près ou de loin, du principe des paniers de légumes. Joël vous les présentait il y a quelques semaines et l’idée est simple : réunir des légumes de saisons et de la région. Cela permet de découvrir des saveurs oubliées et de se laisser inspirer par une sélection définie tout en consommant local. Pour comprendre le panier culturel, il pourrait suffire d’imaginer que les légumes sont remplacés par des propositions culturelles. Pourtant, … Lire la suite

CITY, la ville au bout des doigts

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 0

Cette appellation, CITY, c’est plutôt une manière pour Christophe de jongler avec son nom, son prénom et une ville qui l’obsède. Né à Lausanne à la fin des années huitante, il se souvient de son regard d’enfant sur la rue du Petit-Chêne, qu’il descend pour se rendre à son école près du Parc de Milan, en passant devant le Moderne. Mais le plus traumatisant dans tout cela, c’est un déménagement à Nyon. Evénement marquant contre lequel Christophe développe une carte … Lire la suite

Fin des cloisons au Petit Salon, rue Saint-Martin 18

L’Espace Saint Martin 18 est un lieu créatif et artistique niché au-dessus de la soupe populaire. Clea Rupp est l’une des personnes impliquée dans ce collectif. Elle nous raconte l’atmosphère d’un endroit comme celui-ci et plus spécialement les permanences du mercredi après-midi qui se nomment « Le Petit Salon ». Cet espace commun se veut être un moment de rencontre convivial autour d’un repas et d’activités diverses. Ils ont aussi une librairie soutenue par une fille qui travaille dans l’édition. Il est … Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 25