Berles Rock Festival, moins cher qu’un pull

Posté dans : Culture | 1
Le Berles Rock Festival qui a lieu ce week-end à Denens près de Morges en est à sa 7ème édition.

Ce week-end, deux festivals ont vue sur notre lac. Le premier a même les pieds dans l’eau, mais aussi des gens super beaux, des prix super chers et des groupes super connus. Le second prend un peu de recul. Sur le lac d’abord, qu’on voit au loin, puis sur la musique. Le rock y devient en effet mathématique et électro industrielle. Avec sa programmation « urbaine » dans un cadre champêtre, le Berles Rock Festival nous montre que les villes n’ont pas le monopole du bon goût. Et que si l’on s’éloigne de plus de 10 kilomètres d’une coop pronto, on ne risque pas forcément de tomber dans un giron avec Claude François en boucle (faites gaffe quand même, il y en a deux sauf erreur ce w-e) ou dans une Pink Spider où les « yo » de Goumoens affrontent les punks de Dizy…

Vendredi soir à Denens, l’électro se fera successivement minimale, électrique, bricoleuse et jazzy. On notera tout particulièrement la présence d’ Operateur Fotokopieur, déjà présent dans le top 5 de Lausanne Rock City 2008 du Lausanne Bondy Blog.

Samedi sera l’occasion pour ceux qui ne le connaissent pas encore de découvrir Nik Bärtsch et son groupe Ronin. Ce pianiste zürichois est l’un des jazzmen contemporains les plus intéressants de Suisse. A découvrir aussi le rock expérimental mais accessible des Lucernois de Tunica Dartos (en écoute ci-dessous) ainsi que l’électro sévèrement aguicheuse des anglais de AK/DK.

Pour plus d’info: www.berlesrock.com

Tunica Dartos – A Tragic Movement

Articles similaires

Loïc

Une réponse

  1. Enzo
    | Répondre

    Très gentil de penser à nous ! Croisons les doigts pour la météo et à vendredi/samedi !

    Merci,

    L’équipe du Berles

Répondre