Aux armes !

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois | 0
Visite du bureau culturel lausannois, qui loue du matériel professionnel aux artistes en devenir du coin.

Pour s’y rendre, il suffit d’une petite dose de persévérance. Cet endroit caché est pourtant très central. Un peu comme une chasse au trésor au milieu de la ville. Un trésor d’armateur. Depuis trois ans donc, le Bureau culturel propose du matériel haut de gamme aux amateurs qui désirent réaliser des projets de toute nature, sauf commerciale. Moyennant une cotisation annuelle franchement accessible : accès aux locaux, prix impressions, emprunt du matériel. Nous avons rencontré Stéphane Morey, le seul employé fixe du bureau.

Un bureau quoi ?

Dans son programme de soutien à la culture, la Migros et son pourcent culturel ont soutenu l’ouverture de plusieurs bureaux culturels en Suisse, dont un à Genève. La version vaudoise du Bureau culturel ne bénéficie pas des mêmes partenariats et crée sa place seul en 2011, à l’initiative d’un groupe associatif qui souhaitait réparer l’oubli du géant orange (celui-là, pas l’autre). Après avoir démarché la Migros et essuyé un refus, le comité s’adresse à la Ville de Lausanne, au canton de Vaud et aux communes alentour. La branche vaudoise de Migros met aussi la main au porte-monnaie. Bureau culturel - Place de travail

Comme les bureaux culturels originaux, la mission du Bureau culturel de la rue de Genève est de fournir un soutien pratique et technique pour des projets de jeunes créatifs, et d’ainsi, plus ou moins indirectement, soutenir l’élan culturel local. Mis à l’écart du réseau initial, le BCL vit une situation un peu moins confortable que ses cousins : En effet, il ne bénéficie pas de la mutualisation des ressources et de la mise en réseau des informations partagées. Les prix pratiqués auprès des utilisateurs sont donc légèrement plus élevés. D’après Stéphane, la priorité est de pérenniser le concept afin d’assurer un financement régulier. En 2014, il est confiant, car la situation est plus stable que durant les premières années du projet.

Vous et nous : un public varié

A ce stade, vous vous dites « C’est bien joli, mais c’est pas tellement pour moi ». Soyons concrets, pour louer cette superbe caméra HD le temps d’un weekend, il vous faudra vous inscrire au bureau, réserver le matériel en question et choisir le forfait qui vous convient le mieux. Stéphane est aussi disponible pour vous donner quelques conseils sur l’utilisation du matériel. Bureau culturel - Matériel

Votre inscription au bureau vous permet également d’utiliser les locaux pendant la permanence, de 14h à 18h tous les après-midis. Les ordinateurs mis à dispositions sont munis de programmes professionnels difficilement accessibles aux petites bourses qui ne piratent pas : Photoshop, InDesign, et autres logiciels pour travailler vos productions. Enfin, les imprimantes disponibles sur place offrent des prix avantageux.

Stéphane remarque que la majorité des utilisateurs sont intéressés par le matériel vidéo, soit parce qu’ils sont cinéastes ou parce qu’ils souhaitent filmer leurs réalisations pour les diffuser. Les imprimantes recueillent un succès certain pour la création de books. De manière générale, ce sont plutôt de jeunes artistes au budget serré qui bénéficient du bureau culturel. Des partenariats avec de plus grandes institutions ont déjà été mis en place, ce qui permet au bureau d’avoir une visibilité plus large auprès du grand public. Bureau culturel - Comptoir

Nous le disons haut et fort, le bureau culturel est une institution qui gagne à être connue : ouvert à tous, c’est un réel soutien à la création locale. Dans sa poche, Stéphane Morey a quelques idées pour rendre la vie des artistes en début de carrière plus facile. En effet, l’organisation d’exposition pour mettre sous les projecteurs les travaux des souscripteurs du bureau, ou la mise sur pied de soirées networking font parties de la vision de l’institution.

N’hésitez pas à passer sur place pour obtenir plus de renseignements !

Le site du bureau : http://www.lebureauculturel.ch/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.