LeWeb pour le blogueur lambda.

Posté dans : Vie du blog 0

Je suis une des moins spécialisées des «blogueurs officiels» pour LeWeb, qui se déroulait mercredi et jeudi à Paris. Dans les colonnes du LBB, j’ai écrit au sujet du maquillage, des minarets, de la violence domestique. Je ne suis pas une tekkie. Alors pourquoi LeWeb? Qu’est-ce qu’un blogueur grand public fait à «la» conférence européenne des nouvelles technologies? La réponse est simple: le web en temps réel c’est maintenant. Comme un journaliste citoyen et blogueur, aller de l’avant signifie être là où l’actualité nous attend, autant pour le dernier vote en Suisse, que pour les récents changements dans le monde de l’informatique. Donc me voici. Je suis venue pour apprendre à “LeWeb” ce que cette conférence peut offrir à l’internaute lambda, celui qui a besoin de manipuler et utiliser les nouvelles technologies, mais qui n’a pas nécessairement besoin de connaître tout ce qui en est fait.

La peur qui gagne

Posté dans : Politique 2

C’est “oui”. Contre toute attente, les Suisses ont massivement plébiscité (57,1%) l’initiative anti-minarets de l’UDC. Une véritable claque, dont la douleur est atténuée par le vote Vaudois (53% contre), Genevois (59,7%), Neuchâtelois et Bâlois – seuls cantons suisses à avoir rejeté l’initiative. Dès 12h30, le fil twitter du LBB a explosé. Ci-dessous, quelques réactions régulièrement actualisées. Décidemment, il y a des jours où il fait bon être Romand.

Les diplômes de langues, la grosse arnaque

Posté dans : Société 9

Il y a quelques semaines, je rentre dans le bureau d’une copine. Assise, presque en larmes, j’imagine le pire. Elle a été virée? Larguée par son copain? Non. Elle m’explique, la mort dans l’âme: “Ben comme je travaille depuis cinq ans exclusivement en anglais, et comme je suis avec mon mec qui ne parle qu’anglais, je me suis enfin décidée à passer le Proficiency (ndlr: l’examen d’anglais le plus avancé, comparable au DALF français ou au GDS allemand). Je voulais le rajouter à mon cv au cas où.” Presque en sanglots, elle continue: “Donc j’ai téléphoné à l’école pour m’inscrire et ils ont voulu me faire passer un test de placement.” Et puis? “La dame m’a dit que j’étais à peine bonne pour le First!” Le First étant un certificat en dessous du Proficiency, il confère le niveau “élémentaire” à ceux qui le réussissent. Autrement dit, elle l’a interprété comme “nulle en anglais”.

L’intégration des musulmans passe-t-elle par les minarets?

Posté dans : Politique 8

Interdire les minarets, est-ce vraiment la solution à “l’intégration” des musulmans de Suisse ? Un pas vers l’égalité homme-femme? L’UDC aurait-elle raison? Le discours autour de l’initiative fédérale reprend un schéma classique couramment utilisé par une partie de la droite conservatrice : une incitation à la haine raciale visant à l’exclusion. À l’approche du 29 novembre, aux musulmans d’en faire les frais. C’est un fait, mais dans un contexte où l’islamophobie est généralisée, le tableau n’est cependant pas si noir ; nous sommes loin de fermer le chapitre de l’Islam en Suisse. Voyez plutôt.

LeWeb en temps réel avec Xavier Bertschy

Posté dans : Personnages 0

Le congrès LeWeb, qui aura lieu a Paris les 9 et 10 décembre, regroupera quelques milliers de participants de partout dans le monde dont une soixantaine de bloggeurs sélectionnés par les organisateurs. Et dans ce corps de bloggeurs sélectionnés, une poignée de Suisses. Mais qui représentera la Romandie? Il y aura Xavier Bertschy, jeune entrepreneur du web romand et moi-même, petite chroniqueuse du Lausanne Bondy Blog. Naturellement, j’ai eu envie de rencontrer ce personnage, histoire de parler du business, de l’avenir du web, et des raisons pour laquelle il assiste au Web deux années de suite. Voici quelques extraits de ma soirée à Fribourg cette semaine.

LeWeb, c’est quoi?

Posté dans : Vie du blog 0

Fondé en 2005, LeWeb est en croissance perpétuelle. Il est devenu le rendez-vous à ne pas manquer pour rencontrer les acteurs et les entrepreneurs de la toile. Le Lausanne Bondy Blog sera présent à la 6ème édition de cet évenement, une première pour le blog et pour moi-même en tant qu”Official Blogger” de l’évènement. Avec pour thème “le web en temps réel”. L’événement regroupera quelques milliers d’invités ainsi que des speakers de marque, dont Jack Dorsey, le fondateur du Twitter, Joi Ito, PDG du Creative Commons et Chad Hurley, co-fondateur et PDG du Youtube.

Ondes de chocs à Pully : 2ème épisode

Posté dans : Politique 0

En avril dernier, le LBB a publié un article (lire Ondes de choc à Pully) sur une première pétition lancée contre un projet de pose d’antennes UMTS pour le compte de Swisscom et Sunrise. Face à l’opposition de quelques 900 riverains, le projet initialment prévu pour avril 2009 a été mis en « standby ». Entre temps, plusieurs enseignants des écoles de Pully ont lancé leur propre pétition destinée aux élus pulliérans, et celle-ci a récolté 160 signatures. Elle demande un moratoire sur la pose de nouvelles installations d’antennes dans la commune, et sera traitée par le conseil communal de Pully lors de leur séance de ce mercredi soir. Suite de l’affaire avec Monsieur Jacques Grand, riverain et membre d’un des groupes d’opposants. 

Tout est question de « Métamorphose »

Posté dans : Politique 2

Système helvétique oblige, le vote dominical est presque devenu une habitude. Et en ce dimanche ensoleillé, on n’y coupera pas. Encore moins les Lausannois. Au menu du jour, entre autre TVA, assurance invalidité et police unique, il y a « Métamorphose ». Ca ne vous dit rien ? Et pourtant, c’est le grand projet urbanistique défendu bec et ongle par la Municipalité aux conséquences…conséquentes. Voilà le topo : au nord, le plateau de la Blécherette, haut lieu du sport lausannois, quartier populaire aux loyers modérés. Au sud, les rives du lac, paradis estival et dominical. Avec « Métamorphose », vous prenez le tout, vous shakez et vous obtenez : au nord, un nouveau complexe sportif, l’implantation d’un écoquartier, la construction d’un tram et la destruction du stade olympique qui migrerait au sud. Bref, un changement pour le moins métamorphosant. Et ce n’est pas les habitants de la Blécherette qui vous diront le contraire

Cette année, le Ramadan commence en été

Posté dans : Société 0

Le Ramadan est le neuvième mois du calendrier musulman, vingt-neuf ou trente jours où les musulmans pratiquants s’abstiennent de manger, de boire, et d’avoir des relations sexuelles de l’aube au crépuscule. C’est aussi durant ce mois que le Coran a été révélé au prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui). La période de Ramadan est aussi un moment où les fidèles essaient de combler certaines lacunes dans leur connaissance ou pratique de la religion (en apprenant des versets du Coran, en faisant des prières surérogatoires, en apprenant l’exégèse du Coran…).

Des tags pas comme les autres

Posté dans : Lausanno-lausannois 0

Remontant vers la gare sur l’avenue Guillemin et vers le Chemin de Fau Blanc, où la pièce de résistance de l’artiste mystérieux se trouve devant le numéro trente. Un magnifique arbre en mosaïque d’au moins trois mètres de haut.

L’Open-Space ou les joies du monde professionnel

Posté dans : Rien à voir 2

Pour les adeptes de l’open space, la convivialité et le partage libre d’informations professionnelles sont censés être au rendez-vous. Une facon de travailler à la fois moderne, efficace et à l’americaine, c’est-àdire en toute transparence. Pour d’autres, l’open space rime avec ragots et Big Brother. Fini les conversations au téléphone, fini les petits sauts sur le Bondy Blog, il faut rester sur le qui-vive et pouvoir toujours donner l’image de l’employé modèle et efficient. Certains diraient que c’est normal, on n’est pas payé pour passer la journée sur Facebook.

L’ AG – une institution suisse.

Posté dans : Société 1

L’Abonnement Général est quelque chose de particulièrement suisse dont je n’avais pas connaissance avant de vivre ici. Le concept est simple, cette petite carte en plastique des CFF, pour 3100 francs en deuxième classe, ou 4850 francs en première classe, donne droit à l’utilisateur a la pleine utilisation de la grande majorité du réseau ferroviaire suisse, et ceci pour une année, sans réservations ni billets supplémentaires. D’autres pays ont des formes similaires d’abonnement au niveau national, comme la France, l’Autriche et le Japon, mais aucun de ces pays n’a une offre aussi étendue (même si la Suisse est un petit pays) ou une aussi grande facilité d’utilisation (pas de restriction sur les horaires ou les trains du réseau national), que l’AG suisse.

Rencontre avec Nora Ayi

Posté dans : Personnages 0

A Errachidia, où manquent encore les structures scolaires et medico-sociales adaptées aux handicapés mentaux, Nora Ayi, ergotherapeute, mène son propre combat pour créer un espace d’accueil et de soutien au service de ces jeunes et de leurs familles. Outre ce travail de terrain, l’association mène également des activités de sensibilisation en Europe. Fascinée par sa demarche, Nicole tenait à en savoir davantage.  Entretien.

La petite leçon de conduite

Posté dans : Rien à voir 4

Comme toute bonne Américaine, ma mère conduit depuis ses quatorze ans. Sans divulguer son âge, ça fait quand même longtemps. Chaque année, elle arrive à naviguer dans les ruelles et boulevards de Paris avec succès. Dans son palmarès, on compte entre autres la traversée de la côte est australienne. Ca compte ! Mais pour une raison encore inconnue, la conduite si fluide de cette Américaine bloque totalement à Lausanne. Trop réglos, les Lausannois et pas assez réactifs ? “Oui” selon maman.  Mais la raison est peut-être ailleurs… dans des problèmes de lecture. Sans vouloir lui manquer de respect, elle n’arrive pas à lire les panneaux et céder la priorité aux gens. Ça craint.  Moi, Nicole, à force de vivre en Suisse, je conduis comme les Suisses. Un gap culturel se serait-il installé entre ma mère et moi ? Lisez plutôt la suite.

La mafia des femmes enceintes recrute. Et Nicole est dans sa ligne de mire.

Posté dans : Rien à voir 1

C’est suite à la lecture du post de Mehdi sur le gang des femmes enceintes qu’il m’est venu le courage de témoigner sur la pression sociale  – et familiale – exercée pour enfanter. Ce que mon collègue blogueur a omis de dire et d’écrire, c’est que ce gang, c’est comme Koh-Lanta. Celles qui ne se reproduisent pas, se font évincer du clan des copines, rebaptisé le clan des mères. Pour celles qui sont bien installées dans la trentaine et mariée depuis presque six ans (MOI) n’ont plus d’excuses. Seule solution, bouger vite et convaincre le mari de faire de même. Les questions sur mon avenir de reproductrice sont depuis peu quotidiennes, et je n’arrive plus à expliquer pourquoi je n’ai pas encore fait “mon geste” pour assurer la survie de l’espèce humaine. Les tantes, les voisines, et les copines me posent des questions qui peuvent être plus ou moins banales, genre « Ca fait six ans, qu’attends-tu pour faire un enfant ? » Mais certaines poussent le bouchon un peu trop loin et osent même me demander, « Nicole, est-ce que tu as des problèmes de fertilité ? Je te passe le numéro d’un spécialiste qui a aidé ma sœur ? »

1 2