Le romand pour les nuls – leçon IX

Posté dans : Rien à voir | 8

Pour cette 9ème leçon de romand, un sujet essentiel : la maison ! Voilà bien un domaine où les parlers locaux sont vivants. Tous les objets usuels que nous utilisons au quotidien pour manger, dormir ou faire la lessive portent des noms biens différents en Suisse, en France ou en Belgique.

Dans les coulisses du Caprices Festival 2010

Posté dans : Culture | 0

Et voilà, on l’a fait. Deux jours entiers passés au Caprices Festival avec la carte presse. Nous sommes sur les genoux, et pourtant pas question de flancher au moment de prendre la plume pour conclure ce week-end. L’ambiance de travail en salle de presse, la rencontre avec les autres médias, l’appréhension au moment d’interviewer les artistes, le stress au moment de boucler les articles, le plaisir d’écouter les concerts, on a vécu toutes ces sensations condensées en quelques heures.

Petits caprices musicaux en altitude

Posté dans : Culture | 0

Caprices, nous voilà ! L’équipe du LBB a quitté exceptionnellement les rives du Léman et a débarqué ce vendredi midi à Crans pour couvrir la 7ème édition du festival valaisan. Au programme, des interviews de Yoav, Birdy Nam Nam, Luke et Ghinzu et des concerts à la pelle (Morcheeba, Milow, Trip In, Grand Corps Malade), bref un grand bain de musique pour commencer la saison des festivals ! Pendant deux jours, vous serez connectés au Caprices Festival comme si vous y étiez : le LBB publiera articles et photos sur le blog, Facebook et Twitter.

La montre du Poly

Posté dans : Lausanno-lausannois | 0

Depuis quelques temps, il se passe des choses étranges du côté du géant rouge d’Écublens. Le Poly, pour le nommer, abrite toujours quelque agitation : découverte d’un chercheur par ci, évènement par là, il y a régulièrement un petit fait médiatique pour rappeler aux Lausannois qu’une fourmilière scientifique s’active dans l’Ouest.

Un hamburger pour récompenser une carrière

Posté dans : Culture | 0

Lisa Randall, physicienne de renom, ne s’imaginait probablement pas que ces recherches lui vaudraient un jour d’être lauréate d’un prix nommé « Hamburger ». Et pourtant, ce jeudi 18 mars, cette professeure de l’université d’Harvard (Massachusetts, USA) sera présente à l’EPFL pour recevoir un prix récompensant l’ensemble de sa carrière scientifique. Dix jours après la journée internationale des femmes, l’occasion est parfaite pour valoriser la recherche féminine.

“Dès que j’en avais l’occasion, je jouais.”

Posté dans : Personnages | 3

Mardi 23 février, Lausanne. Je m’engage dans la rue de l’Industrie. Les entrepôts sombres ne sont guère accueillants. Après quelques secondes d’hésitation, je rentre dans un immeuble. Jonas (prénom d’emprunt) m’a donné rendez-vous à son domicile. Après trois sonneries, il m’ouvre et me fait pénétrer dans son modeste appartement. Les murs sont nus, les meubles rares. Je ne puis m’empêcher de frissonner à l’idée du drame qui s’est joué dans ces pièces. Jonas prend la parole pour me raconter son histoire.

Le romand pour les nuls – leçon VII

Posté dans : Rien à voir | 5

Ce qui est fascinant avec une langue, c’est que personne ne parle exactement la même. Bien sûr, les Suisses romands parlent le français (ok, j’admets que la première fois que j’ai rencontré un valaisan, je n’étais pas aussi affirmatif – mais j’ai appris par la suite à les comprendre, et à les aimer aussi). Pourtant, chaque suisse romand personnalise ce français et y glisse ces petites expressions inutiles qui lui donnent une couleur. Le très célèbre « ou bien » que l’on rajoute à la fin d’une phrase en est l’exemple parfait : pas besoin d’être linguiste pour comprendre que l’information supplémentaire qu’il véhicule est inférieure au nombre de cheveux que compte la tête à Mathieu. Pourtant, les Suisses romands « ou-bien-isent » à tour de bras.

Le romand pour les nuls – leçon VI

Posté dans : Culture | 7

2010 est bien reparti, les fêtes sont terminées. Vous avez mangé, vous avez bu, vous avez dormi, mais surtout, vous avez revu la famille. Vous, suisses romands qui grossissez les agglomérations genevoise, lausannoise ou neuchâteloise, vous êtes ainsi rentrés dans votre village d’origine, vous êtes allés souhaiter les bons vœux à la grand-mère ou le grand-oncle restés dans la région. Et, sans le savoir, vous vous êtes fait une cure de suisse romand, le bon, le brut, celui qui fleure bon le gruyère, le vacherin et la raclette. Vous l’avez encore dans le nez, vous ne serez donc pas trop dépaysés par cette nouvelle leçon de romand pour les nuls!

“Moi je suis un passionné, eux des vendeurs”

Posté dans : Culture | 5

Il y a quelque chose qui frappe à Lausanne : la diversité de l’offre culturelle. En effet, vous trouverez facilement des petits disquaires, des librairies indépendantes, des cinémas de quartier, etc. À côté de Payot ou de Pathé, il semble y avoir de la place pour pas mal de monde. Cela est étonnant pour une petite ville (300 000 personnes dans l’ensemble de l’agglomération), mais c’est tout bénéfice pour le consommateur. Un blogueur a voulu en savoir plus et est parti à la rencontre des libraires BD lausannois. En toile de fond, une question : comment survivre avec de grandes enseignes comme la Fnac et Payot ?

“Moi je veux vivre avec toi, pas avec Ben Laden!”

Posté dans : Société | 1

Samedi 5 décembre, j’arpente les rues de Lyon. Trois heures de train depuis Lausanne et je sens que la frontière a été traversée. Dans le quartier de la gare principale, la Part-Dieu, je redécouvre la différence qui existe entre la Gaule et le pays de Heidi. Plus d’immeubles-villas à quatre façades mais bien des immeubles à appartements mitoyens, qui définissent des pâtés de maisons. Les trottoirs ne sont pas tous accordés, et parfois sales. Le tout est saupoudré de buildings imposants comme la tour Crayon ou la tour EDF. Régulièrement, au coin d’une rue, une station « Vélo’v », ces vélos en libre-service gérés par JL Decaux, ainsi qu’un bar-tabac… Je suis bien en France. Tout cela semble moins ordonné, moins contrôlé que la Suisse ; là des tags, ici une poubelle qui traîne.

Ces trucs qui pointent

Posté dans : Politique | 2

Depuis la votation de dimanche soir, la rédaction du LausanneBondyBlog a été assaillie. Coups de téléphone, e-mails, courriers, les réactions pleuvent suite à l’interdiction des minarets. Beaucoup d’habitants sont inquiets du sort qui va être réservé à leur quartier. Voici une compilation des questions qui nous ont été posées.

CEVA, le train transfrontalier

Posté dans : Politique | 0

Demain, toute la Confédération sera amenée à se prononcer sur des sujets sensibles : l’exportation du matériel de guerre et, surtout, l’initiative anti-minarets de l’UDC. Cette dernière a fait couler beaucoup d’encre, comme à chaque fois qu’il est question de religion et d’intégration de populations étrangères. Le Lausanne Bondy Blog a d’ailleurs consacré une semaine spéciale à ce thème, avec des articles donnant la parole au public et posant la question de l’identité suisse. Mais, dans l’ombre des minarets, une autre votation importante, cantonale celle-là, se profile chez nos voisins genevois. Elle porte sur l’obtention d’un financement supplémentaire pour réaliser le CEVA, un projet de liaison ferroviaire de 16 km entre le centre de Genève et la ville française d’Annemasse.

Le romand pour les nuls – leçon V

Posté dans : Culture | 11

Et nous voilà partis pour une nouvelle leçon de romand ! Pour ceux qui n’auraient pas suivi, vous pouvez lire les leçons I, II, III et IV. Sans transition, voici les nouveaux mots de notre cours :

1 2 3