Au QWERTZ : on y danse, on y joue !

Posté dans : Lausanno-lausannois | 0
Pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, le Standard a fermé… Mais bon, à la place a ouvert le Qwertz, un bar d’un genre nouveau, qui fait déjà bien parler de lui dans le paysage nocturne lausannois. Rencontre avec son responsable passionné, Nicolas Giller.

QWERTz 1

A la première mention du QWERTZ dans une conversation, j’avoue avoir senti mon sang ne faire qu’un tour ! Geek, e-sport, Mario Kart, shot Duke Nukem, tournoi en live, manga… Aahhhhhh ! Ni une, ni deux, je tente l’aventure un soir et découvre un bar bien rempli, chaleureux et étonnant. Je n’aurais jamais cru voir ça de mon vivant : un endroit de fête et de calme, hissant fièrement la bannière geek. Rapidement devenu habitué, je pose de plus en plus de questions au gérant, lors de diverses soirées, mais sans vraiment me souvenir des réponses le lendemain. Allez hop, je lui propose de se poser un après-midi et de parler tranquillement de ce concept-bar excitant et tout ça au nom de mon très cher LBB. Get ready to race !

“Je voulais un nom qui fasse geek, mais sans référence flagrante à un jeu-vidéo. Je réfléchissais donc depuis quelques temps déjà et un soir que j’y pensais, la tête baissée vers mon clavier, c’est venu tout seul. C’était tellement évident que je ne sais pas comment je ne l’avais pas vu plus tôt.”

Car oui, QWERTZ est l’équivalent suisse du Azerty français ou du Qwerty américain, c’est-à-dire les six premières lettres de n’importe quel clavier. Et depuis fin septembre 2013, c’est aussi le nom nom du premier bar e-sport de Suisse ! De sport électronique, donc : Starcraft, World of Warcraft, Counter-Strike, League of Legends et autres jeux en ligne. Mais loin de se cantonner à cette identité geek, le QWERTZ n’en reste pas moins un bar comme les autres, avec tout ce qu’il faut d’ambiance et de boissons pour passer une bonne soirée.

J’ai tout de suite voulu ouvrir l’horizon du QWERTZ, ne pas le cloisonner à l’univers geek. Et puisque j’avais à disposition deux niveaux, j’ai aménagé la cave en salle de jeu et événementiel (tournois, soirées VJing, etc.). Alors que l’étage supérieur fait office de bar. Ça faisait aussi parti de mon intention initiale : rassembler les geeks, mais pas que, et aussi montrer que les préjugés sur cet univers sont infondés. Les gens qui jouent aux jeux vidéo, qui lisent des mangas et qui collectionnent des figurines de super-héros ne sont pas des asociaux, ils ne vivent pas dans une grotte, au contraire. Ils sont comme tout le monde. Ils aiment parler, rigoler, faire la fête et partager, sans prise de tête.”

L'ouverture du QWERTZ, le 27.09.2013.
L’ouverture du QWERTZ, le 27.09.2013.

C’est d’ailleurs la première chose qui frappe, lorsqu’on entre au QWERTZ : son atmosphère agréable, bon enfant et accueillante. Ce qui peut être déstabilisant au début, tout habitués que nous sommes d’aller dans des bars où les gens voient et se font voir. Là, on a plus l’impression d’être chez des potes qu’autre chose.

“Ça ne fait que quatre mois que le bar a ouvert et j’ai déjà pas mal de retours positifs, de geeks, d’anciens du Standard et de clients de passage. Ils me disent que les bars comme ça sont de plus en plus rares à Lausanne. Le contact y est facile, les gens sont relax et l’ambiance, simple.”

Car ouvrir un nouveau bar dans une ville déjà saturée d’offres culturelles (bars, clubs, concerts, cinémas… ) est une entreprise périlleuse. Surtout si l’on compte sur les habitudes parfois très ancrées des habitants.

C’était tout ou rien ! Je viens du milieu de l’événementiel et de la restauration, et j’ai souvent eu l’idée d’ouvrir un bar. A côté, je suis passionné d’e-sport, de jeux de rôles, de bande-dessinées. Donc quand les facteurs professionnel, personnel et financier se sont assemblés, je n’ai pas hésité. J’ai lié ma passion à mes compétences. Et ça tombait bien, car pour ouvrir un nouveau bar à Lausanne, il faut un concept fort et unique pour se différencier des autres. Et c’est exactement ce que j’avais entre les mains, sans même y avoir vraiment pensé. Après, je ne savais pas si ça allait marcher. Je n’ai fait aucune étude de marché ou truc dans le genre. J’ai pris le risque et au final, j’ai bien fait, car maintenant j’ai tellement de choses à gérer, que je ne sais plus où donner de la tête.

Une des premiers programmes du QWERTZ.
Une des premiers programmes du QWERTZ.

La geekitude grand-public est donc un bon filon et c’est tant mieux. Maintenant, Nicolas Giller peut donc commencer à voir grand et a multiplier les projets.

En parallèle du bar, j’aimerais vraiment développer le côté événementiel et partenariats. Organiser plus de tournois, et pas que de jeux en ligne, mais de jeux de cartes et de jeux de rôle aussi. Organiser des challenges continus et une compétition e-sport du type « King of the Hill » (concept où le gagnant doit défendre son titre à chaque nouveau tournoi). Inviter d’autres joueurs professionnels d’e-sport pour des sessions de jeu et des rencontres. Mettre en place plus de soirées musicales aussi, car la soirée du Petit Nouvel An (du 4 janvier), que deux VJs ont animée, a été un gros succès pour le bar. Et puis, bien-sûr, trouver des partenariats pour nous filer un petit coup de main pour tout ça. Démarcher les marques de matériel (Sony, Logitech, etc.) et aussi renforcer nos liens déjà forts avec les associations de joueurs et autres membres de la communauté geek romande. Mais je n’oublie pas le bar pour autant ! Je vais continuer à améliorer la carte avec des nouveaux shots, des nouveaux cocktails et rendre l’espace encore plus accueillant. C’est quand même la priorité !

.

Dernier né des concepts du QWERTZ : le shot du rôliste. On lance trois dés et on prend un shot déterminé par le résultat sur un tableau pré-existant. On ne sait donc jamais sur quoi on va tomber et c’est toute la beauté de la chose !

Le QWERTZ fait donc sa petite révolution dans son coin et en toute humilité, en accueillant à bras ouverts tout ceux qui franchissent le pas de sa porte. Et rien que ça, c’est déjà beaucoup.

.

QWERTZ – Rue de la Grotte 3, 1003 Lausanne

Plus d’infos sur la page Facebook du QWERTZ.

Photos : © Qwertz 2013

Répondre