“Au-delà des préjugés 2015”, rétrospective du festival de danse en images

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois, Sport 0
Lausanne a accueilli pour la 14ème année, le festival Au-delà des préjugés, qui tient à défendre les valeurs de la culture Hip Hop, particulièrement par la danse. Le Lausanne Bondy Blog y était. [vidéo]

Le week-end dernier, j’ai eu le plaisir d’aller à Montbenon pour le Festival de danse hip hop, organisé depuis 14 ans par l’association JDSevents (du nom de son fondateur, José dos Santos). Trois jours de spectacles et de compétition qui accueillent des artistes venus de tous horizons pour défendre les valeurs de la culture urbaine. Le dimanche, le festival se clôturait par le spectacle humoristique de Patson.

Parallèlement aux spectacles et battles avaient lieu des stages de danse où le public pouvait s’adonner à quelques pas de danse tels que le krump, l’afrohouse ou encore du jookin. Vendredi soir, j’ai eu le plaisir de participer au stage de Kizomba, danse à deux qui vient d’Angola. Les professeurs, champions de la discipline, ont eu assez de patience pour que l’on tente quelques pas de base. Évidemment, comme il y avait 15 femmes et 4 hommes, ils ont proposé un système rotatif où les femmes se retrouvaient parfois à danser avec l’un des hommes. Le stage se passe dans la salle des fêtes, il ne faut pas être trop timide car la salle reste ouverte aux curieux qui ont envie de voir comment se déroule l’entraînement. Rester concentrée, apprendre de nouveaux pas, ne pas marcher sur les pieds de son partenaire de danse… tout en se sentant observée… pas toujours facile !

Cette année, plusieurs compagnies de danses venues de toute l’Europe et même du Maroc étaient présentes. Les prestations furent presque plus intéressantes que l’année dernière car il y a eu de véritables chorégraphies et mises en scène précises avec des phases et des moments très contemporains, cela n’était pas de simples “spectacles de fin d’année”.

L’ambiance était toujours bon enfant et on pouvait sentir la passion de la danse. Le public était assez diversifié même si en majorité il y avait quand même plus de jeunes gens. Chaque recoin de la salle était occupé pour des entraînements, des mouvements et dès que la musique commençait, on sentait que tous les danseurs et danseuses avaient du mal à rester en place.

Afin de vous donner une idée ou de vous rappeler quelques souvenirs si vous y étiez… voire de vous faire envie de passer l’année prochaine, je vous laisse découvrir une petite rétrospective non exhaustive de quelques spectacles qui se sont déroulés dans la salle Paderewski.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.