À l’Atelier, la paroissienne boit le thé avec le tatoueur

Il manquait à l’avenue de France un café, un endroit pour s’asseoir, boire un verre et discuter… Et puis en septembre dernier, deux jeunes filles ont repris le local occupé par un tapissier décorateur. Elles l’ont vidé, y ont mis des meubles récupérés à gauche et à droite et appelé le lieu « l’Atelier ».

Ce nom ne tient pas du hasard ou d’un concept marketing. L’Atelier est une galerie d’art où l’on vient boire un café, déguster une tranche de gâteau aux pommes et rencontrer des personnes qui, vraisemblablement, n’appartiennent pas à votre cercle habituel d’amis et de connaissances.

Ce café ne désemplit pas depuis son inauguration. Les dames de la paroisse d’à côté, le facteur, la couturière d’en face, les mamans et leurs poussettes se sont appropriés l’endroit. Ils aiment l’ambiance, le mélange des genres, les potages du mercredi, les planchettes à l’heure de l’apéritif et la « p’tite bouffe du samedi ».

Laure et Cybèle, les propriétaires de l’Atelier, se ressemblent. Toutes deux grandes, un chapeau sur la tête, elles parlent d’une même voix et sont passionnées d’art. Elles me racontent qu’elles se sont connues sur les bancs de l’école. Toutes deux ont suivi une formation artistique. L’une est devenue graphiste et l’autre assistante de direction. Et un jour, elles ont tout lâché pour vivre leur rêve (quand je vous dis que certaines personnes osent vivre comme elles l’ont un jour songé !). Et les voilà donc, accueillant derrière leur comptoir les gens du quartier et leurs amis artistes…

En ce moment, elles exposent des portraits de personnages de dos, œuvres de Clara Arozarena. C’est beau. Dans trois mois, cette même artiste proposera des portraits de personnes, mais peintes de face.

Cybèle et Laure ne sont pas très bavardes. Elles préfèrent écouter leurs clients et sourire. Elles me confient, comme un secret, qu’elles aiment aller au marché le mercredi, qu’elles adorent les musées de l’Elysée et de l’Art brut et qu’elles attendent avec impatience l’ouverture de la terrasse du Great Escape.

Avant de partir, elles me recommandent d’aller faire un tour au Rôtillon. Elles ont plein de copines créatrices qui ont ouvert des boutiques et qui ont, elles aussi, cru en leurs rêves…

L’ Atelier
Avenue de France 39-41
Tél : 021 624 16 37
Ouvert du mardi au dimanche
Page Facebook

Répondre