A la recherche du renard perdu : Quête lausannoise

Quand l'équipe du LBB est contactée pour tester une excursion urbaine, elle relève le défi, arpente la ville et vous raconte tout ça dans un article collaboratif et illustré !

Le Conseil Fédéral a sa course d’école annuelle, le LBB a décidé de s’y mettre : team building, tout ça ! L’occasion de tester la proposition de Foxtrail, une quête dans la ville. Le concept nous vient de Suisse-allemande, où il fait fureur dans plusieurs villes. Deux parcours viennent d’être lancés à Lausanne, raison pour laquelle les relations publiques de l’organisation nous ont contactés pour nous faire tester leur projet. (Oui oui, ceci est bien un disclaimer).

Dimanche 7 septembre, nous sommes donc partis à l’aventure dans une ville que nous connaissions déjà ! Au départ, à la gare de Lausanne, nous sommes 7 blogueurs, armés d’instructions fournies avec notre réservation et d’un billet des transports lausannois couvrant nos allées et venues potentielles. Il s’agit de se répartir les rôles : Greg prend son appareil photo, Sita nous ravitaille en chips, Mathilde lit les instructions, et tous mettons en commun nos capacités de déduction. En effet, la feuille de route à laquelle nous pouvons nous référer contient des indices qui doivent être complétés par des informations récoltées sur place. Pendant toute la quête, il est possible de faire appel à une helpline pour aventuriers paumés – Oui, on a lancé au coup de fil mais c’était juste pour tester, pas parce qu’on est des boulets qui n’arrivent pas à ouvrir une boîte aux lettres. Sans vous spoiler, on peut vous dire que Lausanne, ça monte et ça descend ! Et chacun d’entre nous a découvert au moins un endroit qu’il ne connaissait pas… Ce qu’on a aimé, donc, c’est de passer par des endroits improbables et de redécouvrir des lieux de passages quotidiens, de devoir jouer aux détectives avec suffisamment d’indices pour ne pas rester bloqués, de découvrir des indices interactifs qui démontrent une organisation fouillée. Il a par contre parfois fallu faire preuve d’inventivité pour comprendre quelques traductions ! On aurait aussi aimé un schéma narratif un peu plus prenant, un scénario qui nous aurait vraiment immergé.

Pour en savoir plus sur la conception des parcours Foxtrail, nous avons pris contact avec la manager opérationnelle du groupe, Christina Hanke. Elle nous raconte comment le fondateur, Fredy Wiederkehr sillonne lui-même les villes pour dénicher les endroits insolites à insérer dans les déambulations ludiques du renard. Ce ne sont donc pas des locaux, ni les offices de tourisme régionaux, qui préparent la visite, un aspect étonnant alors qu’autochtones, nous avons presque été déroutés ! L’équipe a en effet tout mis en oeuvre pour obtenir des autorisations de la part de la Ville de Lausanne mais aussi d’organismes privés (sans vous spoiler : on passe par un hôtel de luxe…). Même si le concept est nouveau en Suisse-romande, il a été facile de convaincre les potentiels partenaires, ce qui enrichit le parcours. D’après Christina Hanke, la réception de la part du public lausannois est plutôt réjouissante, mais avant d’élargir le marché francophone, c’est Lugano qui va être l’objet des prochaines pérégrinations du renard.

Répondre