‘A Contresens’ à In-cité

Ce soir au Festival In-Cité a lieu le spectacle de danse contemporaine 'A Contresens' qui n'aurait mieux su trouver sa place que dans un Festival indépendant en marge du Festival de la Cité "officiel". Interview de la chorégraphe Tatiana Devenoges.

Le Festival In-cité imaginé et réalisé par un collectif de citoyens, l’association Culture et Cité, se veut être une réponse à la délocalisation du Festival de La Cité qui lui se déroule sur plusieurs sites de la ville. La programmation se revendique essentiellement régionale et vise le but de développer l’animation culturelle dans les rues de la Cité, orpheline de son propre festival. Mais on ose espérer que cela n’est pas la guerre entre les deux festivals, puisque In-Cité a été créé en collaboration avec des membres des Amis de la Cité, fondateurs du Festival de la Cité.

Le spectacle ‘A contresens’ est l’une des représentations de ce nouveau festival.

Les élèves
Les élèves

LausanneBondyBlog (LBB): En quelques mots, pouvez-vous vous présenter ainsi que les danseurs et danseuses? 

Tatiana Devenoges (T): Je suis danseuse chorégraphe professionnelle et enseignante depuis plus de 25 ans.

Les danseurs sont des élèves passionnés qui suivent mes cours de danse.

 

LBB: Pouvez-vous nous raconter comment cette création est née? Est-ce une création participative?

T: J’ai créé cette chorégraphie, en collaboration avec mes élèves, pour un spectacle à l’Espace D à Renens (représentations les 11 et 12 juin 2016). Ce spectacle était une collaboration entre Laure Schir danseuse chorégraphe et amie de plus de 20 ans et moi-même. Chacune de nous a créé une chorégraphie ave son groupe d’élèves. Pour la plupart d’entre eux, c’était la première fois qu’ils dansaient sur une vraie scène. A cette occasion, Laure Schir et moi-même avons aussi dansé ensemble.

 

LBB: Et pourquoi ce titre, A contresens ?

T: Parce que j’aime beaucoup le sens propre et figuré de cette expression et de tout ce qu’elle laisse imaginer et aussi  parce que elle est dans le mouvement… Elle bouge et se déplace….

A contresens, quelque soit le sens, ce qui compte c’est d’y croire et d’avancer.

 

A contresens 1

LBB: Comment avez-vous appris qu’un autre festival de la Cité que celui “officiel” avait lieu?

T: Par l’une de mes élèves qui connaissait l’existence du festival In-Cité et connaissait l’un des programmateurs / organisateurs.

 

LBB: Est-ce que vous avez dû “postuler” ? 

T: Non. Nous avons eu le privilège d’être invités.

 

LBB: Plus généralement j’imagine que vous trouvez important que la danse contemporaine ait une place dans un festival comme celui-ci. Est-ce qu’il y a eu une évolution par rapport à cela depuis quelques années? 

T: Essentiel je dirais, la danse contemporaine a sa place au Festival depuis toujours.

 

LBB:  Avez-vous quelque chose à ajouter? 

T: Oui, suis très reconnaissante aux organisateurs du Festival In-Cité car ils rendent au Festival son vrai sens en permettant à des artistes locaux de se produire. Il est malheureusement vrai que depuis un certain nombre d’années celui-ci s’est en quelque sorte excessivement « officialisé » en perdant un peu de son âme et en se rendant de moins en moins accessible aux artistes locaux.

Lors de la représentation à Renens
Lors de la représentation à Renens

 

Ainsi, du 6 au 8 juillet 2016 divers artistes, comédiens, musiciens, danseuses, clown, écrivains… ayant répondu à l’appel animeront la place du Château, le rue Cité-Derrière et la rue de l’Académie. Les artistes se produisent bénévolement et tout le festival est gratuit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.