40ème Fête de la Tulipe à Morges

Posté dans : Culture | 0
Un week-end fleuri et haut en couleurs

C’est par un beau samedi ensoleillé que Morges a vu fleurir son week-end turc dans le cadre de la 40ème fête de la Tulipe. Chaque année, de début avril à la mi-mai, le Parc de l’indépendance qui longe le bord du lac Léman, s’habille des plus belles couleurs du printemps grâce aux quelques 100’000 tulipes expressément plantées pour l’occasion.

Aux alentours de 10h déjà, une petite foule se pressait à travers les chemins de gravier bordés d’une grande variété de figures florales. Pour ma part, je ne connaissais pas grand chose aux tulipes et surtout quasiment rien sur leur présumé lien avec la Turquie. Mais l’envie de comprendre ne manquait pas et c’est ainsi qu’armée de ma plus grande curiosité et de mon appareil photo je suis partie à la découverte de la star du jour.

A mesure que j’avançais dans le parc, mes yeux se retrouvaient émerveillés par les multiples couleurs et formes qui y régnaient. Bien que ce spectacle soit magnifique, mon interrogation de départ restait pourtant sans réponse : quel était le lien entre Turquie et Tulipes ? Afin d’élucider ce mystère, je décidai de poser la question à un membre du staff. Ce dernier, très disponible, me raconta que la Tulipe, très prisée à la cour du Sultan, quitta  la Turquie au 16ème siècle pour rejoindre l’Europe et plus précisément la Hollande où elle aurait eu l’illustre destinée que nous lui connaissons tous.

Dès lors que ma curiosité avait été comblée, il ne me restait plus qu’à me balader à travers cette symphonie de fleurs tout en appréciant les divers stands présents pour l’occasion. A quelques mètres du traditionnel Kebab qui à une telle manifestation ne pouvait bien évidemment pas manquer, je trouvai un petit théâtre d’ombres. Là, pour la plus grande joie des petits mais aussi des grands, deux artistes s’employaient à manipuler des marionnettes derrière une sorte de paravent. Bien que le spectacle fut en turc, la musique entraînante et les mimiques des marionnettes contribuèrent à distribuer un sourire à chaque spectateur.

Non loin de là, je rencontrai un artiste venu présenter l’EBRU, plus communément connu sous le nom d’art du papier marbré. Encore une nouveauté en ce beau samedi ; en quoi cela consistait-il ? On m’expliqua que c’est un art de décoration sur papier obtenu en appliquant sur de l’eau rendue plus dense grâce à l’ajout de bile de bœuf, de la peinture qui ne se dissout pas. Après avoir placé une feuille de papier dans le bac d’eau, l’artiste, aidé de ses pinceaux et autres poinçons, traçait dans l’eau de belles formes, une myriade de nuages qu’il pouvait élargir et déformer à sa guise jusqu’à en retirer de magnifiques fleurs. Une fois le dessin terminé, le papier se retire du bac et la figure y reste imprimée comme par magie (du moins c’est ce que les enfants et moi-même avons cru).

Ma balade terminée, je décidai de m’accorder une pause au bord du lac. Toutes ces découvertes, nouveautés et informations au sujet de la Turquie, méritaient bien que je prenne le temps de déguster un café traditionnel turc afin de remettre un peu d’ordre dans mes idées tout en contemplant la vue magnifique qui s’offre au parc de l’Indépendance. Là, sur un banc, mon café sucré à la main (sekerli kahve ; pour les non-initiés) je me retrouvai entourée de familles, de petits couples, de personnes seules aussi. Tous venus de près ou de loin pour assister à la fête, pour écouter la musique traditionnelle jouée sous le pavillon ou simplement pour découvrir un ailleurs fort fascinant.

Un samedi pas comme les autres que je ne regrette en rien. Morges continuera jusqu’à la mi-mai son aventure autour de la Tulipe, je vous invite à y faire un petit tour si vous aimez les fleurs mais aussi si – comme moi – vous n’y connaissez pas grand-chose car, j’en suis convaincue, vous y apprendrez bien plus que vous ne pourriez l’imaginer.

Articles similaires

Elisa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.