10 ans déjà ! Souvenirs et divagations de trois anciennes plumes du LBB

Voilà dix ans que le Lausanne Bondy Blog existe, et offre la possibilité aux motivés d'écrire quasiment comme bon leur semble, la seule véritable contrainte éditoriale étant un lien des publications avec notre chère cité lausannoise. Dans cet esprit de liberté, et pour fêter cet anniversaire, trois anciens blogueurs ont accepté de reprendre la plume un petit coup et de la laisser étaler ce qui leur vient à l'esprit quant ils repensent au blog...

Merci donc à Arnaud, Florian et Benjamin, pour leur petit cadeau d’anniversaire ! C’est que 10 ans, ça se fête, et rappelons que ça se fêtera très concrètement ce jeudi au Barberousse dès 18h (tous les détails sur cet événement ici).


ARNAUD

Arnaud
Arnaud

Je me rappelle… Lausanne, sous ma plume, dans ma tête, pendant plusieurs années. Regarder les gens dans la rue en me disant : “Cette personne vaut certainement le coup d’être racontée, reste à savoir comment.” Je fais partie du Lausanne Bondy Blog. J’ai des choses à dire et à montrer. Les gens ont l’air sympa, j’arrive. Des chroniques, toutes les semaines des chroniques, certaines qui sortaient toutes seules, et celles qu’il a fallu tirer par les pieds pendant des heures avant qu’elles ne pointent le bout de leur nez. Les festivals à couvrir d’urgence, interview le soir tard, concerts ensuite, transcription le matin avant de bosser et finalisation avant la deadline de treize heures. La panique de temps en temps pour poster la tête haute. Et puis parfois ladite deadline sifflait parfois très loin au-dessus de ma tête, on ne gagne pas tout le temps quand on ne joue que contre soi. Je suis correcteur, puis rédacteur-en-chef. Être curateur et garant de notre petit coin du Net, c’est un chouette boulot. Les corrections, lire les potos tous les matins et traquer les coquilles avec le café avant d’aller bosser. Les réunions que j’avais la chance d’animer un temps, et la question qui revenait avant de dormir : “Est-ce que j’ai bien félicité tout le monde, même quand j’avais des objections sur un point ou sur un autre ?”. Piti, Sitara, Etienne, Florian, Mehdi, Yann, Loïc, Manuela, Gab, Joël, Serge, Lucien, Julie, Mathilde, Cécile et les autres, quelques engueulades alcoolisées, quelques victoires partagées. Une équipe, une famille, des talents et des volontés qui se rencontrent juste parce que, parce que c’est l’endroit où il faut être et parce qu’il n’y a nulle part d’autre à ce moment-là. D’autres horizons m’appellent, encore une année, une dernière année… Et ma dernière réunion… Et ce que je vous ai dit ce soir-là. Je le pense encore. Je vous embrasse. À dans dix ans encore. Arnaud

Arnaud et son histoire avec le LBB, c’est…


FLORIAN

Florian
Florian

Les souvenirs. Le Bourg-Plage l’été. Le Java l’hiver. Puis l’étage hanté du Lavaux, puis la salle étouffante de La Couronne, et puis je ne sais plus vraiment. Trop d’endroits, trop de gens, trop de sentiments. Six ans, en tout. Et pour tout. Mais surtout pour l’expérience humaine, pour toutes ces personnes rencontrées et croisées. Et aussi pour ceux qui sont restés. Au blog et dans ma vie. Pour ma ville aussi et pour ses habitants. Ceux que je ne connaissais pas, ceux que j’ai appris à connaître. Et les autres qui peuplent toujours l’infini des rues et les colonnes encore pleines du blog. Ces colonnes où une part de moi s’est construite et où une part de moi est restée. Bon anniversaire tendre LBB et à tes futures années. Florian

Florian et son histoire avec le LBB, c’est…


BENJAMIN

JOYEUX ANNIVERSAIRE !

Benjamin
Benjamin

Comme la prestation de la Suisse à l’Euro 2008, Twilight 1 et ma première fois, le Lausanne Bondy Blog (LBB) a 10 ans cette année. Contrairement aux autres éléments précités, l’anniversaire du blog mérite d’être célébré. En tout cas de mon côté, j’ai préféré oublier cette débandade gênante, mais assez parlé de football.

Le site tire son nom du « Bondy Blog originel, celui de Bondy, (…) né en 2005 lors des émeutes dans les banlieues française », comme précisé sur la page Qui sommes-nous ? du LBB. Ce qui nous amène à nous poser deux questions fondamentales :

– De un : pourquoi, en 10 ans, personne n’a jamais remarqué qu’il manquait un s final à « banlieues française » ?

pastedGraphic.png

Voici la preuve de ce que j’avance, au cas où l’équipe du LBB aurait corrigé cette coquille depuis la réception de mon texte.

– De deux : ce nom ne serait-il pas usurpé, si l’on met en parallèle le contexte du Bondy Blog d’origine et celui de Lausanne ?

Alors que les banlieues parisiennes s’embrasaient en 2005, le LBB relate d’autres combats, comme les Mésaventures dans les toilettes de Manor (article très sympa, au demeurant), ou la transformation de WC publics binaires en bistrot équitable où l’on peut réparer son vélo en buvant des bières locales sans emballages. J’ai pas trouvé d’article sur le Montriond mais je suppose que c’est un des sujets de prédilection d’un blog lausannois.

Malgré tout cela, le LBB est encore là. Il a le mérite d’amener un autre regard sur l’actualité lausannoise, de relayer des événements qui n’auraient pas forcément de visibilité, sans compter qu’il a accueilli plusieurs jolies plumes, comme Yann Marguet ou Pollux Lessiac (voire moi-même). Pour ma part, cela a d’ailleurs été un plaisir d’apporter mon pixel à l’édifice qu’est le LBB. 

A l’heure du monde 2.0, où l’on emmêle nos fils d’actualité avec du contenu de qualité discutable, l’information locale est plus que nécessaire. Voilà pourquoi le LBB a de l’avenir. Ça et le fait que les médias traditionnels rendent la vie dure aux journalistes professionnels. Les chômeurs de demain de chez Tamedia seront-ils les bénévoles d’après-demain au LBB ?

Et puis, le blog a encore plein de choses à vivre : une review du prochain Euro raté de la Suisse, la critique de Twilight 17 et l’accueil de nouveaux blogueurs qui pourront y raconter leur première fois en tant que journalistes. Benjamin

Benjamin et son histoire avec le LBB, c’est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.