« Le moment est bien choisi pour présenter le monde musulman. »

Posté dans : Société 0
Comme tout le monde le sait, la semaine dernière la France a été secouée par les tueries de Toulouse et de Montauban. C'est dans ce climat que deux jeunes Lausannois ont décidé de faire un film documentaire nommé « Al-Bîrûnî, la plume des envahisseurs », visant à découvrir la culture musulmane autrement.

La semaine dernière, Mohammed Moussaoui du CFCM (conseil français du culte musulman) a demandé à ce que les termes « islamistes » et « islamisme » soient abandonnés au profit d’une terminologie moins propice aux amalgames, pour que l’islam « soit définitivement dissocié du terrorisme ». Effectivement, cela fait plus de 10 ans maintenant que la chasse aux terrorismes islamiques a commencé, entrainant de ce fait dans les pays occidentaux, « l’islamophobie », sorte d’amalgame entre terrorisme et « islamistes », mot inventé par l’Occident pour appeler les fanatiques musulmans et « musulmans ». Depuis lors, on peut ressentir dans les populations occidentales une véritable crainte et un rejet en bloc de l’islam, et par extension un rejet du monde ou de la culture arabe. Cette crainte ou peur est sans doute le produit d’un manque d’information et de connaissance d’une culture extrêmement vaste et riche, très peu répandue dans les pays occidentaux.

Dans ce contexte, les Lausannois Vladimir Loncar et Noémie Verdon ont décidé de faire un film documentaire nommé « Al-Bîrûnî, la plume des envahisseurs ». L’idée est de retracer l’histoire de ce savant et explorateur très présent dans la culture musulmane et par la même occasion, de permettre à un public européen de rencontrer cette culture d’une autre manière, d’après un angle de vue différent. Rencontre avec l’un des initiateurs de ce projet, Vladimir Loncar:

LBB : Pour commencer, pouvez-vous vous présenter vous et votre association?

V.L. : Serabibi est une association très hétéroclite qui passe du théâtre au documentaire culturel, cela dépend des circonstances. Avec Noémie Verdon, nous sommes des membres fondateurs.

LBB : Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre projet de film?

V.L. : L’idée est de partir sur les traces d’un génie universel, Al-Bîrûnî, redécouvrir sa vie, ses études et ses recherches. Vous savez, il est l’égal de Léonard de Vinci, célèbre en Orient, et pourtant  parfaitement inconnu en Europe. C’est, entre autres, l’inventeur de sinus et cosinus…

LBB : Pourquoi faire le choix de parler de ce sujet-là précisément?

V.L. : On trouve que le moment est bien choisi pour présenter le monde musulman sous un autre angle, de montrer la richesse de sa culture et de ses valeurs premières. Par exemple, Al-Bîrûnî a beaucoup travaillé sur l’aspect sociologique de la rencontre avec la culture indienne.

LBB : Quel est le message ou l’idée principale que vous tenez à faire passer au travers de ce film documentaire?

V.L. : Que derrière cette idée de l’islam conquérant qui peut provoquer l’islamophobie, derrière l’épée donc, il y a la plume. Des génies tel Al-Bîrûnî ont pu se développer grâce à un esprit de liberté et de tolérance. On aimerait aussi rappeler que si les musulmans n’avaient pas recopié les manuscrits grecs, beaucoup aurait été perdus à jamais. Al-Bîrûnî avait littéralement sur sa table des manuscrits d’Aristote et de Platon.

LBB : Comment comptez-vous financer ce projet qui, j’imagine, va demander un investissement personnel et financier important?

V.L.: Nous avons lancé un appel public sur un site qui s’appelle kisskissbankbank.com. Malheureusement, il n’est pas très bien répertorié, actuellement il se trouve en page 5. Nous sommes à 34% de la somme espérée, c’est principalement des dons de notre réseau personnel. Notre estimation de dépenses est assez élevée à cause des prix des transports et des visas, car pour réaliser ce documentaire, nous devrons nous rendre dans différents pays dont la liste et plus d’informations peuvent se trouver à cette adresse : http://www.enromandie.net. Si nous n’obtenons pas l’aide de nouvelles personnes intéressées, nous financerons de notre poche une partie de ce projet.

LBB : Quelque chose à ajouter?

V.L. : Oui, j’aimerais remercier toutes les personnes qui ont soutenu le projet jusqu’à présent, qui seront bien entendu mentionnées dans notre documentaire, et dire par la même occasion que nous attendons bras et cœurs ouverts d’autres personnes. Merci.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.